Agathe Chaigne, lauréate du « prix Le Monde de la recherche universitaire 2015 »

Prix le Monde

Agathe Chaigne a fait sa thèse au CIRB sous la Direction de Marie-Emilie Terret, Chercheur INSERM, dans l’équipe de Marie-Hélène Verlhac, Directeur de Recherche.
Elle a reçu ce prix pour ses travaux sur la division asymétrique des ovules.

Tension corticale et positionnement du fuseau dans l’ovocyte de souris

Résumé : Les divisions méiotiques sont très asymétriques en taille et génèrent une très grosse cellule, l’ovocyte, et deux petites cellules, les globules polaires. Cette asymétrie est permise par la migration du fuseau lors de la première division jusqu’au cortex le plus proche. Cette migration ne dépend pas des microbutules mais de la Myosin-II et d’un réseau de filaments d’actine nucléé par la coopération des nucléateurs de filaments droits Formin-2 et Spire1/2. Des observations préliminaires effectuées au laboratoire ont décrit un épaississement du cortex d’actine pendant la migration du fuseau, mais pourtant il avait été montré que la tension corticale, un paramètre décrivant la rigidité de l’ovocyte, diminue pendant la migration du fuseau. J’ai montré que cet épaississement est indispensable à la migration du fuseau et est nucléé par le nucléateur de filaments branchés Arp2/3, sous le contrôle de la voie Mos/MAPK. De plus, il provoque la diminution de la tension corticale en délocalisant la Myosin-II, ce qui est indispensable à la migration du fuseau. Finalement, j’ai montré que le chute de tension est un mécanisme d’amplification du déséquilibre des forces présent initialement (grâce au léger décentrage du noyau) qui déclenche la migration du fuseau.

Image scientifique ovule