Le Collège de France félicite ses professeurs et chercheurs lauréats d'une bourse du programme ERC Advanced Grants 2017

Le Collège de France se réjouit du succès au programme ERC Advanced Grants 2017 des professeurs Philippe Aghion, Hughes de Thé, Thomas Lecuit, respectivement titulaires des chaires « Économie des institutions, de l'innovation et de la croissance », « Oncologie cellulaire et moléculaire », « Dynamiques du vivant », de celui de Thomas Ebbesen, élu sur la chaire annuelle « Innovation technologique Liliane Bettencourt » (2017-2018) ainsi que de celui de Michel Brune Directeur de recherche CNRS au sein de l’équipe « Electrodynamique en cavité » du Laboratoire Kastler-Brossel (ENS- Collège de France-Sorbonne Université - CNRS).

Projet IFDG (Innovation, firm dynamics and growth: what do we learn from French firm level data? ) du professeur Philippe Aghion

L’originalité de ce projet consiste à utiliser de nouvelles bases de données individuelles et d’entreprises pour analyser les déterminants de l'innovation et de l'entreprenariat, et leurs effets sur la croissance économique. Il est porté par Philippe Aghion dans le cadre de la chaire Économie des institutions, de l'innovation et de la croissance du Collège de France et du Centre de recherche sur l'économie de l'innovation (PSL- Collège de France – partenaires privés).

Projet PML-THERAPY (Harnessing PML Nuclear Bodies For Leukaemia Therapy) du professeur Hugues de Thé

Ce projet cherche à utiliser la protéine PML, dont Hugues de Thé a montré qu’elle était responsable de la guérison des leucémies aigues promyélocytaires, dans le traitement d’autres types de tumeurs. Il est porté par le professeur Hugues de Thé, dans le cadre de la chaire Oncologie cellulaire et moléculaire du Collège de France et de l'unité de recherche « Pathologie et Virologie moléculaire » (INSERM- CNRS- Paris Diderot) située à l’Hôpital St. Louis.

Projet SELF-CONTROL (Interplay between genetic control and self-organization during embryo morphogenesis) du professeur Thomas Lecuit

Le projet SELF-CONTROL porte sur la morphogenèse des tissus, c’est-à-dire les processus dynamiques conduisant à l’émergence d’une forme fonctionnelle dans un tissu embryonnaire, pour comprendre deux modalités de morphogenèse : l’une relevant d’une orchestration génétique programmée et l’autre procédant par auto-organisation, sur la base d’interactions mécanochimiques. Il est porté par le professeur Thomas Lecuit titulaire de la chaire Dynamiques du vivant au Collège de France, et chef d'équipe au sein de l'Institut de biologie du développement de Marseille (CNRS/AMU).

Projet MOLUSC (Molecules under Light Matter Strong Coupling) du professeur Thomas Ebbesen

L'objectif de ce projet est de comprendre en profondeur les propriétés fondamentales des états hybrides lumière-matière et d'explorer leurs conséquences sur la réactivité chimique et les propriétés des matériaux moléculaires. Ce projet est porté par Thomas Ebbesen, Directeur de l'Institut d’Etudes Avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS), élu au Collège de France sur la chaire annuelle « Innovation technologique Liliane Bettencourt » (2017-2018). Son laboratoire est une des composantes de l’Institut de recherche ISIS (Université de Strasbourg - CNRS).

Projet TRENCRYBE (TRapped ENSembles of Circular RYdBErg atoms for quantum simulation) de Michel Brune Directeur de recherche au CNRS au sein de de l'équipe Electrodynamique en cavité

Le projet TRENCRYBE a pour objectif une nouvelle plateforme de simulation quantique fondée sur des atomes de Rydberg circulaires piégés simulant des réseaux de spins en interaction. Ce projet est mené par Michel Brune, Directeur de recherche au CNRS au sein de l'équipe Electrodynamique en cavité du laboratoire Kastler Brossel (ENS Paris -Collège de France-Sorbonne Université-CNRS), hébergée au Collège de France.