L'historien et l'erreur, le 21 novembre 2008

L'historien et l'erreur

Chaire des Antiquités nationales, Professeur Christian GOUDINEAU et Chaire de Religion, institutions et société de la Rome antique, Professeur John SCHEID

Journée d’étude organisée par Sarah Rey
Vendredi 21 novembre 2008

L’historien, la traduction, l’erreur

9h15 Accueil des participants
9h30 Sarah Rey (ATER, Collège de France – Toulouse II)
Introduction générale
9h45 John Scheid (Collège de France)
Les Res Gestae Divi Augusti de Wilhelm Weber
: une approche biaisée et un style complexe
10h15 Corinne Bonnet (Toulouse II)
Errata, absurditates, deliria et hallucinationes
(J. Scaliger). Le cheminement de la critique historique face à la mythologie phénicienne de Philon de Byblos : un cas problématique et exemplaire de testis unus
10h45 Pause
11h00 Matthieu Poux (Lyon II)
De Gaeta à Raurica : l’inscription funéraire de L. Munatius Plancus au crible des réalités historiques et archéologiques
11h30 Pierre-Emmanuel Dauzat (traducteur et écrivain)
Erreurs de traduction volontaires et paresse du contresens
12h00 Discussion

Erreurs d’interprétation sur le terrain

14h30 Nicolas Kyriakidis (École française d’Athènes – Strasbourg II)
Un monument au fil des interprétations : la tholos de Delphes
15h00 Meriem Sebaï (Paris I)
De l’erreur à l’errance, ou la construction d’un mythe contemporain : les temples « sémitiques » d’Afrique romaine
15h30 Delphine Burlot (restauratrice)
Erreurs d’interprétation des peintures antiques. Quand apparaît le faux…
16h00 Christian Goudineau (Collège de France)
Conclusion