De la littérature comme sport de combat (suite)

La salutaire prévoyance du duel