Historique du site Marcelin-Berthelot

Du XVIe au XIXe siècle

Pendant le XVIe siècle, les leçons sont données dans les salles de plusieurs collèges parisiens dont les collèges de Cambrai et de Tréguier, situés sur l'emplacement actuel du Collège de France, et il faut attendre le règne d'Henri IV pour qu'aboutisse le projet d'un bâtiment qui abrite tous les lecteurs ainsi que la bibliothèque royale.

Mais au moment de la pose de la première pierre des bâtiments dessinés par Chastillon, le roi est assassiné. La construction est finalement entreprise sous le règne de Louis XIII, mais seule l'aile est du bâtiment est alors achevée.

En 1773, l'architecte Chalgrin reprend le projet, dessine des salles de cours, une salle des actes, une grille et un portail, et crée ainsi l'ensemble qui constitue l'actuelle cour d'honneur.

Au milieu du XIXe siècle, l'architecte Letarouilly dessine une extension des bâtiments entre la cour d'honneur et la rue Saint-Jacques, organise de nouveaux espaces de travail autour de deux cours et donne au « vieux collège » la forme que nous lui connaissons aujourd'hui.

XXe siècle, les années 30 : un grand projet de construction pour accueillir les sciences exactes

Au début du XXe siècle, l'architecte Guilbert projette les quatre bâtiments qui bordent au sud et à l'est le « vieux collège ».

Réalisations

1929 Bâtiment affecté à la chimie
1933 Bâtiment d'amphithéâtres
1939 Bâtiment affecté à la physique
1958 Bâtiment affecté à la biologie (construction assurée par l'architecte Leconte)

Dans ce même temps Guilbert réaménage le « vieux collège » transformant d'anciens laboratoires en bureaux, aménageant les espaces sous combles et modifiant notamment les toitures en façades est et sud.

Depuis, divers travaux d'aménagement et de rénovation ont été réalisés dans les bâtiments existants (réaménagement de laboratoires et de bureaux, transformation des amphithéâtres), ponctuellement et en fonction des nécessités du moment. En 1939, les chaires de Physique sont accueillies dans un troisième bâtiment dont la rénovation débutera quant à elle fin 2009.

La rénovation du Collège de France depuis 1991

Depuis 1991, la rénovation s'étend progressivement à tous les sites du Collège de France. Le projet de rénovation a commencé à la fin de l'année 1991 sur décision de François Mitterrand, Président de la République, d'inclure la rénovationdu site Marcelin-Berthelot dans le cadre de la « Mission des Grands Travaux du Président de la République ». Cette décision faisait suite à une initiative de l'Administrateur du Collège de France, M. André Miquel, qui avait rencontré M. Émile Biasini, président de la Mission des Grands Travaux, et M. Jack Lang, ministre de la Culture.

M. Jacques Glowinski, vice-président de l'Assemblée des professeurs (1991-1999), administrateur (2000-2006), et depuis administrateur honoraire a été nommé responsable de ce projet de rénovation par ses collègues. Initialement destiné au site Marcelin-Berthelot, ce projet s'est étendu aux sites Cardinal-Lemoine et Ulm, aux stations de Meudon et de Nogent-sur-Marne, et à la Fondation Hugot du Collège de France.

Cette démarche s'est traduite par la réorganisation des implantations des diverses activités de l'institution sur ses trois sites parisiens afin de favoriser sa politique scientifique, d'assurer une plus grande cohérence de son organisation fonctionnelle et de réduire ses dépenses d'infrastructure et de maintenance. Les rénovations déjà réalisées ont largement contribué au développement de la politique d'ouverture et de l'image nationale et internationale du Collège de France.