Joseph, le forgeron exilé

Peu présente dans le Nouveau Testament et dans la littérature patristique, la figure de Joseph n’en a pas moins attiré l’attention des premiers chrétiens. Dès le IIe siècle, le récit qui est connu sous le nom de Protévangile de Jacques, mais qui circulait sous le titre Nativité de Marie, lui donne une place assez importante. Par l'intermédiaire de ses réécritures, la figure de Joseph le charpentier, un père de famille qui reçoit, sur ses vieux jours, la mission de veiller sur Marie, s’est imposée dans la culture occidentale. D’autres traditions, assez différentes, ont toutefois également circulé en Occident. Redécouvertes au XXe siècle dans le sillage de la publication des Latin Infancy Gospels par Montague Rhodes James, elles proposent une figure de Joseph assez différente. Les principaux traits de cette tradition, dont les sources pourraient remonter au IIe siècle, seront présentées et discutées dans cette contribution.