Peindre vite et bien : les secrets des innovations du XIXᵉ siècle. Communiqué de presse (09/01/17)

Communiqué de presse du 9 janvier 2017

CNRS - Collège de France - UPMC

William Turner

Afin de pouvoir peindre vite avec des effets de texture et de volume exceptionnels, J. M. William Turner et d'autres artistes anglais de sa génération ont bénéficié de la mise au point de gels innovants. Ajoutées à la peinture à l'huile, ces matières, très en vogue au XIXsiècle et encore utilisées aujourd'hui, modifient les propriétés de la peinture. Des chercheurs du CNRS, de l'UPMC et du Collège de France ont, pour la première fois, révélé les secrets chimiques de ces mélanges. Le plomb ici sous forme d'acétate est l'un des ingrédients indispensable à la formation de ces gels. Leurs travaux sont publiés le 9 janvier 2017 dans la revue Angewandte Chemie International Edition.

Ces travaux ont été portés par le Laboratoire d'archéologie moléculaire et structurale (CNRS/UPMC) et le laboratoire « Chimie de la matière condensée de Paris » (CNRS/Collège de France/UPMC), menés en collaboration avec le laboratoire « Sciences et ingénierie de la matière molle » (CNRS/ESPCI Paris), l'Institut de sciences des matériaux de Mulhouse (CNRS/Université de Haute-Alsace), ainsi que le département Innovation matériaux de LVMH Recherche Parfums et Cosmétiques.

Accéder à l'intégralité du communiqué de presse