Nihilisme et mélancolie. Jacobsen et son Niels Lyhne. Réédition de la leçon inaugurale du Pr Magris

  • fr

Une coproduction Collège de France - CNED

Résumé du cours (extrait) :

Le cours a été consacré à l’analyse du rapport entre le nihilisme — c’est-àdire la conception de l’absence de tout fondement et la fin des valeurs proclamées par Nietzsche — et la transformation radicale qui a lieu dans le roman européen entre la moitié du XIXe siècle et les années vingt et trente du siècle suivant. Le thème central du cours — analysé aussi bien dans ses termes généraux qu’à travers l’oeuvre de différents auteurs de plusieurs littératures — a donc été la dissolution progressive du sens de l’unité du monde, de la vie et du sujet individuel lui-même. Il s’agit d’un processus qui atteint progressivement les aspects
et les domaines les plus variés, désagrégeant peu à peu les grands systèmes philosophiques, qui avaient imposé une unité au réel pour en faire une totalité, les grandes visions du monde, le langage, l’identité de l’individu…

Accéder à la leçon inaugurale