Les natures en questions

Quels rapports entre artificialisation de la nature et droit(s) du vivant ?