Biographie

Didier Fassin est titulaire de la chaire de sciences sociales à lInstitute for Advanced Study et de la direction d’études en anthropologie politique et morale à l’École des hautes études en sciences sociales. Médecin, sociologue et anthropologue, il est habilité à diriger des recherches en santé publique et en sciences sociales. Il est le cofondateur de lIris, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (université Paris 13-EHESS-CNRS-Inserm), dont il a été le premier directeur. Visiting Professor à l’université de Princeton, il a été professeur invité dans de nombreuses universités dont celles de Hong Kong, Chengdu, Melbourne, Johannesburg, Buenos Aires, Cambridge et Bruxelles. Récipiendaire en 2016 de la médaille dor de lanthropologie à lAcadémie royale des sciences de Suède, il a été en 2018 le premier chercheur en sciences sociales à recevoir la Nomis Distinguished Scientist Award. Au cours de lannée 2016, il a donné les Tanner Lectures à luniversité de Californie, Berkeley, et les conférences Adorno à lUniversité Goethe de Francfort. Ancien membre du conseil scientifique de lInserm et des comités d’éthique de lInra et de lInstitut Pasteur, il fait partie du conseil scientifique de la Ville de Paris. Ancien vice-président de Médecins sans frontières, il préside aujourdhui le Comede, Comité pour la santé des exilés.

Il a publié vingt-six ouvrages, traduits en sept langues. Codirecteur de LÉtat des savoirs de la santé publique, La Découverte, il est lauteur, récemment, de La Raison humanitaire. Une histoire morale du présent (2010) ; La Force de lordre. Une anthropologie de la police des quartiers (2011) ; Juger, réprimer, accompagner. Essai sur la morale de l’État (2013) ; LOmbre du monde. Une anthropologie de la condition carcérale (2015) ; Punir. Une passion contemporaine (2017) et La Vie. Mode demploi critique (2018), tous aux éditions du Seuil.