Deisy de Freitas Lima Ventura - résumé

Résumé

La solidarité est un principe fondamental de la politique extérieure brésilienne, dont la coopération internationale "Sud-Sud" est devenue une composante essentielle. Or, au moins 40% des projets brésiliens de coopération avec les pays en voie de développement se trouvent dans le domaine de la santé. À ce propos, au long de la dernière décennie, le Brésil a développé le concept de "coopération structurante en santé". Il s'agit de rompre avec la tradition du transfert passif des savoirs et technologies, et de favoriser la création ou le renforcement des institutions clés des systèmes de santé des pays bénéficiaires. Ainsi, parmi les priorités de la coopération sanitaire brésilienne on rencontre les partenariats avec la Communauté des pays de langue portugaise, CPLP; l'Union sud-américaine des nations, UNASUR) et l'ensemble Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud (BRICS). Mais la politique extérieure brésilienne en matière de santé va bien au-delà de la coopération internationale: au sein de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), mais également de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et d'autres institutions internationales, le Brésil propose une "nouvelle gouvernance" de la santé globale. Le débat sur la réforme de l'OMS, les déterminants sociaux de la santé, ainsi que les relations entre la santé publique et la propriété intellectuelle, se trouvent parmi les sujets prioritaires de l'action brésilienne dans le cadre multilatéral.