Nouveaux modes de production au niveau mondial : Quelles opportunités et quels enjeux pour l'emploi et le travail ?

Conférence internationale organisée en partenariat avec le Département de recherche de l’Organisation internationale du travail et le Ministère français du travail 

Le Collège de France (Chaire « État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités ») accueillera le 20 janvier 2015 une conférence internationale organisé en partenariat avec le Ministère français du travail et le Département de recherche de l'OIT. Cette conférence portera sur les nouveaux modes de production au niveau mondial. Elle pour but d’engager une discussion de haut niveau entre chercheurs, partenaires sociaux et décideurs politiques, sur la dimension « travail » des chaînes d'approvisionnement mondiales et la contribution de ce sujet dans le débat lancé dans la perspective du centenaire de l’OIT en 2019 sur « l'avenir du travail ». Au travers de ce débat, l’OIT souhaite examiner les développements et les défis majeurs qui se posent pour le travail dans le monde et qui l’interroge sur son rôle au XXIe siècle.

Il existe un large consensus sur l’intégration croissante de l'économie mondiale et l’interdépendance de nos économies. Le commerce mondial et les investissements internationaux trouvent leur place dans de nouveaux modes de production opérant au-delà des frontières nationales et remettant en question la vision traditionnelle de l'entreprise, y compris de l'entreprise multinationale. L'une des questions majeures à cet égard, à la fois dans la littérature académique et dans le débat politique, est le développement des chaînes d'approvisionnement mondiales et leur impact sur l’emploi et le travail dans les économies développées comme dans les économies en développement.

La première session de la conférence portera sur les enjeux des réseaux de production mondiale en matière d’emploi et de travail. La deuxième session abordera la question de la responsabilité et des outils de sa mise en œuvre dans ces réseaux. En lien avec le débat sur l’avenir du travail, la troisième session fera le point sur les enjeux de la recherche en sciences sociales sur l’organisation du travail au niveau mondial. Enfin, la dernière session en présence entre autres de François Rebsamen, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, et de Guy Ryder, Directeur général du BIT, discutera de l’agenda politique sur le futur du Travail.

Télécharger le programme  [143.0Ko]