Étonnant Collège

Serge Haroche, administrateur honoraire du Collège de France (2012-2015) et professeur honoraire de la chaire de Physique quantique (2001-2015)

« Ce que le Collège de France, depuis sa fondation, est chargé de donner à ses auditeurs, ce ne sont pas des vérités acquises, c’est l’idée d’une recherche libre... » - Maurice Merleau-Ponty

Enseigner la science en train de se faire

Le Collège de France est un établissement public d’enseignement supérieur, institution unique en France, sans équivalent à l’étranger. Depuis le XVIe siècle, le Collège de France répond à une double vocation : être à la fois le lieu de la recherche la plus audacieuse et celui de son enseignement. Voué à la recherche fondamentale, le Collège de France possède cette caractéristique singulière : il enseigne « le savoir en train de se constituer dans tous les domaines des lettres, des sciences ou des arts », en partenariat avec le CNRS, l’INSERM et plusieurs autres grandes institutions.

47 professeurs

Le Collège de France doit sa création à François Ier qui nomma en 1530 les premiers Lecteurs royaux. Leur fonction était d’enseigner des disciplines qui n’étaient pas encore admises à l’Université. Aujourd’hui, les anciens « lecteurs royaux » sont devenus 43 professeurs travaillant avec plusieurs centaines de chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Le Collège de France est organisé en chaires. Elles couvrent un vaste ensemble de disciplines : des mathématiques à l’étude des grandes civilisations en passant par la physique, la chimie, la biologie et la médecine, la philosophie et la littérature, les sciences sociales et l’économie, la préhistoire, l’archéologie et l’histoire... Sur ces 47 chaires, quatre sont annuelles et accueillent chaque année un nouveau titulaire. Elles favorisent la réactivité et l’enseignement scientifique d’un domaine émergeant ou nécessitant une approche multisectorielle.

Lieu de débat et de confrontation d’idées

De nombreux colloques spécialisés et un symposium pluridisciplinaire sur un grand thème de société sont organisés chaque année afin de favoriser la réunion et la réflexion de la communauté scientifique nationale et internationale.

La liberté de la recherche

Depuis l’origine, une disposition essentielle a maintenu la vigueur créatrice de cette communauté savante : les chaires ne sont pas permanentes. De ce fait, lors de départs à la retraite, le renouvellement se fait en fonction des derniers développements de la science. Les nouveaux membres sont élus par l’Assemblée des Professeurs : aucun grade universitaire n’est requis de celui qui se présente aux suffrages ; seules comptent l’importance et l’originalité de ses travaux. La possibilité de transformer les chaires est un principe qui évite la rigidité des grilles de disciplines. Ainsi, le Collège s’adapte en permanence à l’évolution des sciences et demeure un pôle d’animation de la communauté scientifique.

Un rayonnement national et international

Les cours ont lieu principalement à Paris. Toutefois, chaque professeur a la liberté de donner une partie de son enseignement dans des grandes villes de France et à l’étranger. Un accueil tout particulier est réservé aux savants étrangers. Chaque année, plus de 50 sont invités à donner une série de conférences. Des professeurs titulaires étrangers font partie du corps professoral. De nombreux jeunes chercheurs doctorants ou post-doctorants, venant du monde entier, sont également accueillis au sein des laboratoires. La diffusion des cycles d’enseignement via le site internet du Collège de France rencontre un très grand succès qui contribue au rayonnement des sciences et de l’institution dans le monde entier.

Les bibliothèques

Le Collège de France possède des trésors : des livres rares, des bibliothèques spécialisées qui comptent parmi les meilleures d’Europe. Outils de travail des professeurs et des chercheurs attachés au Collège, elles sont ouvertes à un public extérieur de spécialistes et attirent un nombre croissant de chercheurs étrangers.

Les laboratoires et les instituts

Le Collège de France réunit, au sein de laboratoires et d’instituts spécialisés, des chercheurs ainsi que de jeunes équipes accueillies, mobilisés sur des programmes à moyen terme. Intégrés, hébergés ou extérieurs, mais toujours associés à d’autres organismes de recherche aux infrastructures spécialisées, ils travaillent ainsi dans la durée en préservant le minimum de fluidité qui est gage d’innovation.

Libre accès au savoir

Les cours sont accessibles à tous, gratuitement, sans inscription préalable, dans la limite des places disponibles. Ils commencent au mois d’octobre de chaque année par un colloque interdisciplinaire. Le programme des cours est disponible à l’accueil ou consultable sur le site internet.

Le Collège de France édite le texte intégral des leçons inaugurales (collection Fayard), des actes de colloques et séries de conférences (collection Odile Jacob), la Lettre du Collège de France et un « annuaire » qui résume l’enseignement annuel de chaque professeur.

Son site Internet, au cœur de la vie de l’institution et de sa mission de diffusion du savoir, offre notamment à l’internaute l’agenda des enseignements et l’actualité événementielle, un très grand nombre de cours et colloques en audio et en vidéo, des documents scientifiques, ainsi que l’accès à des publications électroniques.