Éloge du savoir. Entretien avec Henry Laurens