Françoise Héritier Chaire d'Étude comparée des sociétés africaines (1982-1998)

Biographie

  • fr

Née le 15 novembre 1933 à Veauche (Loire). Décédée le 15 novembre 2017 à Paris.

Carrière professionnelle

  • Chercheur contractuel à l'Institut des Sciences humaines appliquées (Bordeaux) (1957-1958)
  • Chercheur contractuel à l'Institut national d'études démographiques (1959-1960)
  • Chef de travaux à l'École des hautes études en sciences sociales (1961-1966)
  • Directeur du Centre d'analyse et de recherche documentaires pour l'Afrique noire (1961-1966)
  • Attachée, puis chargée, puis maître de recherches au CNRS (1967-1982)
  • Directeur d'études (cumulant) à l'École des hautes études en sciences sociales (1980-1999)
  • Professeur au Collège de France (1982-1999)
  • Directeur du Laboratoire d'anthropologie sociale (1982-1999)

Activités diverses

  • Missions au Mali et au Burkina-Faso (1957-1958)
  • Directeur du CARDAN (Centre d'analyse et de recherche documentaires pour l'Afrique noire) (1961-1966)
  • Membre de la Section 25 du Comité national du CNRS (1971-1975)
  • Membre du Conseil d'administration de l'EHESS (1981-1984)
  • Directeur du Laboratoire d'anthropologie sociale (1982-1999)
  • Présidente de la Commission des Sciences humaines et sociales de l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) (1983-1987)
  • Membre du Haut Conseil de la francophonie (1984-1989)
  • Présidente du Groupe d'études techniques des Sciences humaines et sociales du Ministère de l'éducation nationale (1985-1986)
  • Présidente de la Commission des sciences sociales au Centre national des lettres (1986-1989)
  • Membre du Haut Conseil de la population et de la famille (1986-1992)
  • Chargé de mission pour le Ministère de l'éducation nationale sur l'état des musées de l'Éducation Nationale (1988-1990)
  • Présidente du Conseil national du sida (1989-1995)
  • Membre du Comité international d'éthique sur le sida (1989-1995)
  • Membre de l'Académie universelle des cultures (depuis 1990)
  • Membre du Conseil d'administration du CNRS (1992-1999)
  • Membre du Conseil national du sida (1995-1999)
  • Membre du Conseil économique et social (1995-1997)
  • Membre du Conseil scientifique de l'Université des Nations-Unies (1995-2001)
  • Membre du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie (depuis 1998)
  • Membre du Comité d'éthique pour les sciences du CNRS (depuis 1998)
  • Membre du Comité ministériel pour le développement des sciences humaines et sociales (1998-2000)
  • Membre du jury de l'Institut de France (1999-2000)
  • Membre du Comité de réflexion sur l'avenir du Museum national d'histoire naturelle (1999-2000)
  • Vice-Présidente de la Fondation Médéric-Alzheimer (depuis 1999)
  • Membre du Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie
  • Membre de l'Académie universelle des cultures
  • Vice-Présidente du Conseil d'administration de la Fondation Médéric-Alzheimer, Aider les aidants
  • Membre du Conseil scientifique, Défenseur des enfants
  • Membre du Conseil scientifique, Département des sciences sociales de l'École normale supérieure

Distinctions honorifiques

  • Médaille d'argent du CNRS pour les Sciences humaines (1978)
  • Doctorat honoris causa de l'Université libre de Bruxelles (1994)
  • Doctorat honoris causa de l'Université de Lausanne (1999)
  • Membre correspondant de l'Académie des Sciences de Buenos Aires (1999)
  • Officier de la légion d'Honneur
  • Commandeur du Mérite, et des Arts et Lettres
  • Palmes académiques
  • Prix Costantino Nigra, décerné par l'Université du Piémont
  • Grand officier de l'ordre national du mérite

Françoise Héritier a reçu le Prix Irène-Joliot-Curie créé en 2001, attribué cette année-là pour promouvoir la place des femmes dans le milieu scientifique. L'auteur de Masculin/féminin, qui a consacré l'essentiel de ses recherches aux fondements de la domination masculine, a rappelé avec humour à l'occasion de cette remise que si son mentor, Claude Lévi-Strauss, l'avait présentée en 1957 pour une mission financée par le gouvernorat de l'AOF, le gouvernorat lui-même n'avait pas voulu d'elle, durant quelques mois, parce qu'elle était une femme.

Travaux

Anthropologie sociale sur la parenté et le fonctionnement des systèmes semi-complexes d'alliance, sur la notion d'inceste, sur les rapports des catégories de genre, sur la violence, sur l'anthropologie symbolique du corps.