Quelques mots sogdiens et les realia qu'ils d├ęsignent

Cette conférence est sur “Wörter und Sachen” : les réalités culturelles derrière certains mots sogdiens (ou parfois chorasmiens). La légende du poisson « Kara », désignation ancienne du silure, reflète probablement la traversée du Iaxarte (Syr-darya) par la communauté proto-avestique, tandis que le mot sogdien pour « fourmi » révèle que les précurseurs des Sogdiens sont venus des régions septentrionales. On examine les noms sogdiens de quelques réalités archéologiques bien établies : « brique » (étymologiquement « fait dans une forme », origine du russe kirpitch) ; « figurine de terre cuite » ; « encensoir » ; « barrage » ; etc.). Il existe des emprunts au sogdien ou au chorasmien dans les langues turques, et de là en slave ancien : « charrue », « argent », « musulman ». On propose de nouvelles identifications entre des images de divinités sogdiennes et des noms attestés dans les textes sogdiens : Mahākala, Khshum, ainsi qu’une double origine pour Vrēshman (1 : l’indien Vaishravana ; 2 : le syriaque Baal Bar Shamin).