Gilles Clément Chaire de Création artistique (2011-2012)

Présentation

Paysages, jardins et génie naturel (2011-2012)

Ma pratique professionnelle consiste en une activité globale où figurent la conception et la réalisation de paysages ou de jardins, l'écriture et la publication de textes liés à cette activité et la communication raisonnée de cette pratique. Ce dernier point donne lieu aux conférences, aux expositions mais aussi et surtout à une pédagogie du « projet de paysage » dans le cadre d'un enseignement dispensé, notamment, à l'Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

Au Collège de France, dans le déroulement des heures qui me sont attribuées, je compte proposer une synthèse de cet enseignement en me référant à l'expérience - c'est-à-dire au terrain - par un choix d'images en relation directe avec le thème abordé. Il s'agit donc de cours illustrés.

Les trois premières séances sont consacrées aux trois principaux concepts résultant de mes recherches et des réalisations associées : le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire, le Tiers-Paysage. Cette approche donne prééminence au vivant et présente le paysage dans sa dimension biologique.

Les cours suivants replacent cette dimension dans une confrontation avec l'art, l'architecture, la science et la parole faisant ainsi apparaître l'imbrication de la nature à l'artifice dans l'émergence du paysage ou du jardin.

Enfin cet ensemble se trouve à son tour questionné par le contexte économique et par le positionnement des sociétés humaines face à la nature. La combinaison, d'apparence contradictoire, entre la matérialité du marché et l'immatérialité des croyances donne lieu, où que l'on soit sur la planète, à une construction du paysage.

La mise en avant du vivant correspond à un parti-pris commandé par les exigences de l'écologie. D'autres que moi donnent un avantage à l'architecture, au design, à l'ornement ou à l'objet : toutes choses figurant dans ma propre pratique sur un mode mineur.

Dans un souci d'équilibre avec les énergies en place et surtout dans un souci d'anticipation sur les conditions de vie future, les jardins et les paysages sont ici imaginés, réalisés, entretenus et enseignés à la lumière de ce j'appelle « le génie naturel ».