Équipe

Khalid Benhammad, Secrétaire
Tél. 01 44 27 13 95

Nora Benkorich

Nora Benkorich, Doctorante

Doctorante à l'EHESS (École des hautes études en sciences sociales) en codirection avec Henry Laurens et Hamit Bozarslan. ATER à la chaire d'Histoire contemporaine du monde arabe, puis chercheuse associée depuis 2012. Sa thèse porte sur l'histoire contemporaine de la Syrie.

Manon-Nour Tannous, Doctorante

Doctorante à l'Université Paris II (Panthéon-Assas, Centre Thucydide) et chercheur associée à la Chaire d'histoire contemporaine du monde arabe, arabisante, je  prépare une thèse de doctorat consacrée aux relations franco-syriennes sous les deux mandats présidentiels de Jacques Chirac (1995-2007) sous la direction du Professeur Serge Sur. Ce travail de recherches vise à comprendre cette période charnière des relations bilatérales entre Paris et Damas, et à expliquer le manque de levier dont dispose la France pour influer sur la crise actuelle. La problématique des politiques occidentales face au monde arabe en général et à la Syrie en particulier constitue mon principal champ de recherches, et a fait l'objet de divers articles dans des revues à comité de lecture (MEI reports (Singapour) ; Questions internationales) ou d'interventions dans des colloques académiques (Paris, Montréal, Rome).

Depuis 2011, par ma profonde connaissance du terrain syrien, j'ai pu produire un ensemble d'analyses sur le conflit en cours dans le cadre des activités des programmes de recherche WAFAW, Ila Souria et Arab Reform Initiave. Elles ont donné lieu à plusieurs publications.

Matthieu Rey

Matthieu Rey, Maître de conférence

Agrégé d'histoire, arabisant, ma thèse porte sur une comparaison des systèmes parlementaires en Irak et en Syrie entre 1946 et 1963. Elle vise à comprendre les technologies de pouvoir héritées des temps ottoman et mandataire et adaptées au nouveau cadre de l'État moderne indépendant. Mes recherches m'ont amené à publier un ensemble d'articles dans des revues de première importance (Middle Eastern Studies, Vingtième Siècle, revue d'histoire, entre autres) ainsi qu'à présenter de nombreuses communications (Tunis, Austin, 2010 ; Londres, Florence, 2011 ; Paris, Belgrade, Melbourne, 2012 ; Nouvelle Orléans, 2013) autour des thèmes de la guerre froide dans le monde arabe, des élections et des mobilisations partisanes au cours des XXe-XXIe siècles, et des politiques de développement. Témoin direct des événements syriens par ma résidence à Damas entre 2009 et 2013, j'ai proposé quelques analyses sur les événements les plus contemporains. Je travaille maintenant à la rédaction d'une histoire de la Syrie à l'époque contemporaine et achève la publication de ma thèse en anglais, travail entamé en 2013 lors d'un Visiting Fellowship au Middle East Institute à l'Université nationale de Singapour.

Valérie Stiegler

Valérie Stiegler, Doctorante

Doctorante à l’Université Paris I (Panthéon-Sorbonne) sous la direction du Professeur Henry Laurens et du Professeur Alya Aglan, je prépare une thèse de doctorat consacrée à la politique méditerranéenne du président Georges Pompidou (1969-1974). L’objectif est de réévaluer le poids de l’initiative française dans l’émergence d’un dialogue entre les rives Nord et Sud de la Méditerranée et de mieux comprendre le rôle des acteurs de l’époque. Mes recherches m’ont conduit à présenter régulièrement des communications en France et à l’étranger autour des thèmes de la guerre froide dans le monde arabe, du dialogue euro-méditerranéen et des politiques occidentales face à la Méditerranée tant dans un cadre bilatéral que multilatéral.En complément de ce travail, je participe aux activités du CCMO (cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient) et du Sirice (Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe – UMR 8138) en qualité de chercheuse associée.

Jalila Sbaï, Chercheuse associée

Enseignante invitée à Sciences-Po Rabat, Université internationale de Rabat, j’y dispense un enseignement en master 2 intitulé : La politique musulmane de la France et l’islam dans les relations internationales au XXe et XXIe siècle.
Mon doctorat d’histoire, spécialisé en religions et systèmes de pensée (EPHE), a consisté en la mise en évidence de l’articulation chrétienne de la politique musulmane de la France au XIX-XXIe siècle et l’analyse de l’impact de cette articulation sur les politiques suivies par la France dans le monde musulman.
Mes travaux ont essentiellement porté sur les politiques religieuses françaises en contexte colonial et en situation d’émigration. Ils traitent de la problématique de la politique musulmane de la France, de l’islam et de l’émigration maghrébine/musulmane en France.
Mes recherches actuelles tentent de donner une nouvelle lecture de ces problématiques en y intégrant les rapports inter-religieux et intercommunautaires en France et dans le monde arabe ; ainsi que le rôle joué par les orientalistes chrétiens au sein des systèmes universitaire, diplomatique et militaire.
Par ailleurs, j’ai enseigné pendant plusieurs années l’histoire de l’Orient arabe à l’INALCO en tant que moniteur, ATER et assistante du professeur Henry Laurens.