Histoire du Coran. Texte et transmission.

Présentation

[François Déroche]

Les recherches sur l’histoire ancienne du texte du Coran sont au cœur du projet de la chaire Histoire du Coran, Texte et transmission. L’exploration de la tradition manuscrite au cours des VIIe-Xe siècles occupe une place privilégiée dans cette approche et représente une étape indispensable du travail de préparation d’une édition du texte qui réponde aux exigences de la recherche scientifique. Le matériel étudié constitue également une source capitale pour analyser la réception du Coran dans les communautés musulmanes à l’époque ancienne, les usages de l’écrit au sein de celles-ci et le développement de l’art du livre sous les Omeyyades et les premiers Abbassides.
[ATER : Éléonore Cellard, Clément Moussé]

 

Le projet franco-allemand Paléocoran (ANR-DFG ; partenaire allemand : Corpus Coranicum, Académie des sciences de Berlin-Brandebourg) que co-dirige François Déroche poursuit en partie les objectifs définis ci-dessus. Il vise en effet à remembrer virtuellement les manuscrits coraniques qui étaient jadis déposés à l’état de fragments dans une pièce de la mosquée de ‘Amr à Fusṭāṭ (Vieux Caire) et sont de nos jours dispersés dans les collections de Berlin, Copenhague, Gotha, Paris et Saint-Pétersbourg –pour ne citer que les plus importantes. Cette reconstruction permettra de déterminer si les copies du Coran qui se trouvaient rassemblées dans ce dépôt présentent ou non des spécificités en matière de texte, d’écritures ou encore de décors, spécificités qui correspondraient à une tradition locale. La réponse à ces questions apportera des éléments sur l’histoire du texte ; elle pourrait constituer une première étape pour élaborer une géographie de la transmission manuscrite du Coran.
[Paléocoran : Hassan Chahdi (post-doctorant)]

 

La problématique associée à la transmission manuscrite du Coran est très spécifique. Elle recoupe néanmoins sur certains points celle de la tradition manuscrite dans le monde arabe. C’est la raison pour laquelle François Déroche est actuellement en charge du programme de recherches SICLE (ERC Advanced Grant 670628) qui étudie la vie culturelle et intellectuelle du Maroc saadien (XVIe et XVIIe siècles) à travers les livres qui y ont circulé ou y ont été produits. La collection des manuscrits arabes de l’Escorial, qui est pour l’essentiel la bibliothèque du sultan saadien Mulay Zaydān, capturée par les Espagnols en 1612, constitue le point de départ de cette recherche qui doit déboucher sur une meilleure connaissance du Maroc saadien et plus largement de l’histoire du livre dans la partie occidentale du monde musulman. SICLE permettra également d’étudier les liens culturels que le Maroc a entretenus avec ses voisins durant cette période, notamment avec l’Empire ottoman et l’Espagne.
[SICLE : Hiba Abid (post-doctorante), Faouzia Hadjadj Aoul (post-doctorante), Nuria Martinez de Castilla (directeur d’études, EPHE), Lbachir Tahali (professeur, Université d’Agadir), Motia Zouihal (ingénieur d’études)]