Jacques Nichet Chaire de Création artistique (2009-2010)

Biographie

Jacques Nichet

Le théâtre n'existe pas (2009-2010)

Jacques Nichet est né à Albi en 1942. En 1965, il fonde à l'ENS le Théâtre de l'Aquarium qu'il anime jusqu'en 1968. En 1970, il rassemble, sous le même nom, un collectif d'artistes (parmi lesquels Jean-Louis Benoît et Didier Bezace). En 1973, le Théâtre de l'Aquarium s'installe à la Cartoucherie de Vincennes sur l'invitation d'Ariane Mnouchkine. Ils y inventent un théâtre politique à la fois inventif et joyeux (Marchands de ville, 1972 ; Le journal d'un homme normal, 1973 ; La jeune lune tient la vieille lune toute une nuit dans ses bras, 1976 ; Flaubert, 1980). En 1983, Jacques Nichet réalise un long métrage, La Guerre des Demoiselles. De 1986 à 1998, il dirige le Théâtre des Treize Vents, Centre dramatique national de Montpellier Languedoc-Roussillon, où il met en scène des auteurs aussi différents que Federico García Lorca, Denis Diderot, Javier Tomeo, Pedro Calderón de la Barca, Eduardo De Filippo, Giovanni Macchia ou Serge Valletti. Il présente La Tragédie du roi Christophe d'Aimé Césaire au Festival d'Avignon en 1996. En 1998, Jacques Nichet prend la direction du Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées, il y poursuit son travail de mise en scène d'auteurs contemporains (Serge Valletti, Daniel Keene, Daniel Danis, Bernard-Marie Koltès, Svetlana Alexievitch, Georges Perec, Dario Fo) ou d'auteurs classiques (Horváth, Shakespeare, Sophocle, Erdman, Leopardi). En 2007, il quitte le TNT qu'il dirigeait depuis 1998. En 2008, il fonde la compagnie L'Inattendu et monte deux spectacles Le Collectionneur d'instants de Quint Buchholz et La Ménagerie de verre de Tennessee Williams.