In Search of Lost Genomes

Le séminaire présenté par le Pr Svante Pääbo (institut Max-Planck d’anthropologie évolutionnaire de Leipzig, Allemagne) a montré comment les différentes lignées humaines apparues pendant le Pléistocène moyen peuvent être identifiées grâce à l’ADN ancien contenu dans les tissus osseux fossiles. La paléogénétique permet de préciser les relations phylogénétiques entre ces groupes ainsi que leurs dates de divergence. Elle apporte de plus de précieuses informations sur l’évolution de la démographie.