Le Roman du Genji : poésie, langue et bouddhisme

En passant par le chinois - Conclusion