Robotique et santé

De la chirurgie mini-invasive à la chirurgie endoluminale : quelques avancées récentes en robotique médicale

Philippe Poignet est Professeur à l’Université de Montpellier. 43 ans, il est Docteur de l’Université de Nantes / Ecole Centrale de Nantes depuis 1995 et Ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de Mécanique en 1992. Il a soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches en 2004 à l’Université de Montpellier. Il a été ingénieur Recherche et Développement au sein de la société SEPRO Robotique de 1996 à 1998 puis successivement Maître de Conférences à l’Université d’Orléans et à l’Université de Montpellier de 1998 à 2007. Responsable de l’équipe de recherche DEXTER (conception et commande de robot de manipulation) au sein du département Robotique du LIRMM de 2004 à 2011, il est maintenant responsable du département de Robotique. Ses activités de recherche portent sur la robotique et l’automatique pour la santé. Il est (ou a été) responsable scientifique au sein du LIRMM de plusieurs projets nationaux (ANR TREMOR 2007-­2011, ANR USComp 2009-2012, ANR ROBACUS 2012-­‐2014) et européens (FP6AccuRobAs 2006-­‐2009, FP7 ARAKNES 2008-­‐2012). Il est également co-­‐organisateur d’une école d’été en robotique chirurgicale organisée tous les deux ans depuis 2003. De la chirurgie mini-­invasive à la chirurgie endoluminale : quelques avancées récentes en robotique médicale : Les évolutions récentes des techniques chirurgicales, allant d’une chirurgie mini-­‐invasive à une chirurgie beaucoup moins invasive en passant par les voies naturelles, nécessitent le développement de nouveaux outils adaptés à ces nouvelles procédures. Au travers quelques exemples choisis, nous évoquerons les problèmes de conception et de commande de ces nouveaux robots et nous montrerons comment la robotique médicale permet de répondre à ces enjeux pour pouvoir réaliser des gestes de chirurgie cardiaque à coeur battant ou bien encore pour opérer en passant par un trocart unique en devenant une robotique intra-­corporelle.