Robotique et santé

Chirurgie orthopédique assistée par ordinateur : état de l’art et perspectives

Depuis 2007, Stéphane Lavallée est co-fondateur de plusieurs sociétés en pleine expansion dans le domaine de la chirurgie assistée par ordinateur (orthopédie,arthroscopie, traumatologie, rachis, radiologie interventionnelle, dentaire, urologie). Ce réseau de sociétés positionnées sur des segments de marché hyper spécialisés s’appuie sur des partenaires institutionnels, cliniciens et industriels, nationaux et internationaux. Ce développement rapide est le fruit de sa vision focalisée sur la création de produits simples d’utilisation à forte valeur ajoutée clinique, au bénéfice des patients et des praticiens. Ce succès résulte de son expérience de PDG de la société PRAXIM exercée entre 1998 et 2007 (40 personnes, 5M€ revenus,+200 stations de navigation vendues en F, D, BNL, I, UK et USA, nombreuses alliances, Acquisition de Medivision, 1er Prix Européen Innovation IST 2005 200k€), mais aussi d’une carrière de scientifique de 1986 à 1998 qui lui a conféré des bases solides (Ingénieur Sup Telecom Bretagne 1986, DEA Univ. Rennes Traitement Signal 1986, Doctorat TIMC-­‐UJF 1989 «Méthodologie des Gestes Médico-­Chirurgicaux Assistés par Ordinateur, Application à la Neurochirurgie Stéréotaxique Robotisée », Post-­‐Doctorat au Cambridge Research Lab de DEC (USA), HDR UJF 1998, réalisation de plusieurs travaux ayant donné lieu à des premières mondiales. Stéphane Lavallée a reçu de nombreux prix : médaille de bronze CNRS (Grenoble,1994), CAOS Maurice Muller Award (Heidelberg, 2005), Prix de l’Académie de chirurgie (Paris, 2011). Il est co-­auteur de plus de 100 publications scientifiques et plus de 40 brevets. Etat de l’art et perspectives en chirurgie orthopédique assistée par ordinateur : Héritage des premiers travaux en neurochirurgie stéréotaxique, la chirurgie orthopédique assistée par ordinateur est née au début des années 90 et s’est rapidement déployée sur de nombreuses indications chirurgicales : visée pédiculaire du rachis, pose de prothèse totale de genou,ligament croisé antérieur, pose de prothèse de hanche, enclouage fémoral et tibial, pose de prothèses d’épaules. En constante évolution, les technologies utilisées vont de la navigation chirurgicale à la robotique haptique, en passant par des guides patient spécifiques. Sur le plan industriel, la majorité des fabricants d’implants ont investi dans ce domaine, aux côtés de sociétés hyperspécialisées ; de nombreux produits ont ainsi été déployés, notamment en Allemagne, en France et aux USA. Les résultats cliniques obtenus à ce jour sont très positifs. Pourtant, l’adoption massive n’est pas encore au rendez-­‐vous, d’abord pour des raisons d’ergonomie des systèmes actuels jugés trop complexes, mais aussi et surtout pour des motifs économiques. Une nouvelle vague de produits est en marche pour résoudre ces deux difficultés et apporter ainsi au patient un bénéfice indéniable en termes de réduction de l’invasivité des gestes, réduction du temps opératoire, augmentation de la précision et fiabilité des gestes, réduction de la morbidité, augmentation de la durée de vie des implants, etc.