Chaire de Neuropsychologie du développement (1975-1981)

Biographie

  • fr

Carrière et repères biographiques

Né le 7 janvier 1911 à Bilbao (Pays Basque espagnol).
Décédé à Villefranque, près de Bayonne, le 23 mars 1993.

Issu d'une famille basque espagnole de milieu rural, il suit sa scolarité à Deusto, près de Bilbao, chez les Frères des Écoles Chrétiennes, puis au lycée. Il apprend le français au cours de vacances d'été, avant de partir pour Paris, à l'âge de 16 ans.

  • 1927-1933 : Études de médecine à Paris. Loge au foyer pour étudiants catholiques, rue Madame.
  • 1930 : Externe des hôpitaux de Paris.
  • 1933-1936 : Il passe le concours de l'internat des Hôpitaux psychiatriques de la Seine et occupe un poste d'interne à Sainte-Anne. Pendant cette période et jusqu'en 1950, il a le statut de médecin étranger. À ce titre, il est logé et nourri au sein de l'hôpital mais non rémunéré, ce qui l'oblige à effectuer des remplacements d'infirmier (qui lui seront interdits au début de la guerre par un décret de Pétain) et des conférences d'Internat. Il suit les enseignements de André-Thomas, Jean Lhermitte, Paul Guiraud, Louis Marchand, Henri Claude, Pierre Janet, Gaëtan de Clérambault... et côtoie intellectuels et artistes, surréalistes pour beaucoup, tels Dominguez, Éluard, Bunuel, Breton, etc. qui se réunissent régulièrement dans la salle de garde de l'hôpital Sainte Anne. Il poursuit parallèlement ses études de médecine en Espagne où il passe aux cessions de septembre des examens à l'Université de Valladolid, puis de Salamanque, mais il ne pourra passer les dernières épreuves en raison de la guerre civile.
  • 1936 : Doctorat d'université en médecine. Sa thèse La douleur dans les affections du système nerveux central est préfacée par Jean Lhermitte.
  • 1938-1946 : Assistant de Jean Lhermitte au Laboratoire d'anatomie du système nerveux.
    Collaborateur d'André-Thomas à l'hôpital Saint Joseph et à l'hôpital Port-Royal.
    Médecin consultant à l'hôpital Henri Rousselle (Centre Hospitalier Sainte Anne).
    Membre actif du groupe « Batia », à l'origine de la « sectorisation » de la psychiatrie en France.
  • 1942-1945 : Militant de la Résistance.
  • 1945 : Mariage avec France Alberti, d'origine Corse, dont il aura deux enfants : Mikel (né en 1948) et Isabelle (née en 1953).
  • 1946 : Nommé professeur agrégé de neurologie et de psychiatrie, à titre étranger.
  • 1946-1959 : Il crée, avec René Diatkine, à l'hôpital Henri Rousselle une « Équipe de recherche et de rééducation des troubles de la psycho-motricité et du langage » qui sera reprise par Jean Bergès.

Médecin consultant de neuropsychiatrie infantile au Centre neurochirurgical des hôpitaux psychiatriques de la Seine. Il y fonde et dirige un laboratoire d'anatomie pathologique avec David, Lhermitte et Talairach.1948 : Séjour en Belgique avec Hécaen chez le Professeur Van Bogaert à l'Institut Bunge d'Anvers.

  • 1949-1952 : Il suit une analyse didactique avec Sacha Nacht.
  • 1950 : Ayant obtenu la nationalité française, il passe le baccalauréat français et valide ses études antérieures de médecine.
  • 1950-1959 : Maître de recherche à l'Institut national d'hygiène (devenu INSERM en 1963).
  • 1954 :Doctorat d'État en médecine.
    Crée la revue La Psychiatrie de l'enfant avec R. Diatkine, S. Lebovici et R. Crémieux.
  • 1959-1975 : Titulaire de la chaire de psychiatrie à l'Université de Genève, chaire laissée vacante par le décès du Pr Ferdinand Morel. René Tissot lui succédera à ce poste. Il dirige conjointement la clinique universitaire psychiatrique de Bel-Air, à Chêne-Bourg.
  • 1975-1981 : Professeur au Collège de France, Chaire de Neuropsychologie du développement.
  • 1978 : Dirige le plan d'assistance psychiatrique mis en place en Espagne par le ministre de la santé.
  • 1980-1986 : Membre correspondant étranger de la Real Academia Nacional de Medicina de Madrid.
  • 1983-1984 : Professeur associé à l'Université du Pays Basque.
  • 1982-1986 : Anime une « Équipe de recherches sur le développement neuropsychologique du nourrisson » composée de Auzias, Casati, Candilis Kheroua, Robin, Séchan, installée à la crèche municipale de la rue Cabanis, à l'entrée de l'hôpital Sainte-Anne.
  • 1983-1984 : Enseigne dans le département de psychiatrie de l'Université du Pays Basque.
  • 1986 : Malade, il cesse toute activité publique.

Distinctions honorifiques

  • 1938 : Prix Déjerine pour ses travaux sur les polynévrites expérimentales, sous la direction de Jean Lhermitte.
  • 1974 : Prix des Sciences de la ville de Genève.
  • 1978 : Docteur honoris causa de l'Université du Pays Basque/Euskadi.
  • 1982 : Docteur honoris causa de l'Université de Barcelone.