Joseph Royer, « La notairesse et le mauvais pauvre » (sur la rencontre de Louise Petel et de Léon Bloy)