Le dioxyde de carbone : enjeux énergétiques et industriels

Le premier cours est une introduction qui permet de discuter du contexte énergétique général dans lequel la question de la valorisation du CO2 est posée. Il s’agit à la fois des perspectives de doublement de la consommation énergétique de la planète d’ici 2050, d’épuisement des sources d’énergie fossiles, d’augmentation du CO2, gaz à effet de serre, dans l’atmosphère, qui bouleverse le cycle général du carbone sur la planète, de potentiel des énergies renouvelables et de la nécessité de technologies de stockage. Dans ce contexte, la valorisation du CO2 apparaît comme une stratégie intéressante, pour limiter sa concentration dans l’atmosphère et pour stocker les énergies renouvelables.

Pour aller dans cette direction, il faut d’abord mettre au point des procédés de capture et de stockage du CO2, notamment sur les sites de forte production industrielle (centrales, cimenteries, etc.). L’état actuel des réalisations est discuté. Enfin, il est également fait un point sur l’utilisation actuelle du CO2 dans l’industrie, qui ne concerne malheureusement qu’une toute petite partie de la production totale (environ 0,5 %). Les produits de cette industrie sont essentiellement l’urée et le méthanol, ainsi que le monoxyde de carbone, l’acide formique et quelques carbonates.