Polymères de coordination biohybrides : une nouvelle classe de métalloenzymes artificielles

Le dernier cours a porté sur une classe de composés très étudiés actuellement, les polymères de coordination ou MOFs (Metal Organic Frameworks). Il s’agit de matériaux poreux tridimensionnels obtenus par réaction d’ions métalliques avec des ligands organiques (acide téréphtalique, par exemple). Ces matériaux sont développés dans des applications de type adsorption et séparation de molécules, adsorption de gaz, et depuis peu en catalyse.

Dans ce cours sont présentés les développements récents de préparation de MOFs à partir de briques organiques biologiques : acides aminés, peptides, sucres, bases nucléiques, hèmes. Ces systèmes bio-hybrides sont étudiés pour leurs propriétés catalytiques et notamment leurs propriétés de sélectivité dans la reconnaissance de molécules et dans la catalyse (énantiosélectivité). Encore plus récemment, les MOFs sont exploités dans des réactions catalytiques d’oxydation de l’eau, de photoréduction du CO2 et de photoréduction des protons en hydrogène.