2016-2017 : Métaphysique de la Composition

Ateliers

14 octobre 2016 – Guillaume Bucchioni : « De l’Universalisme de la Composition au Monisme de Priorité »

16 décembre 2016 – Sébastien Richard : « L’intégrité méréo-topologique des objets »

24 février 2017 – Uriah Kriegel : « Du Monisme de Priorité au Nominalisme » / Muriel Cahen : « Individuation des parties temporelles »

5 mai 2017 – Sophie Berlioz : « Méréologie des objets sociaux » / Grégoire Lefftz : « Qu’est-ce qu’un objet ? Réflexion sur le problème du multiple »

Colloque International

« Métaphysique de la Composition »

Les questions autour de la composition des objets matériels et de leurs parties sont parmi les questions métaphysiques les plus classiques qui, dès la Grèce antique, ont occupé métaphysiciens et philosophes de la nature : la décomposition des objets matériels peut-elle être poursuivie à l’infini ou doit-elle s’arrêter à des insécables, c’est-à-dire des atomes matériels, voire des monades ? Les éléments entrent-ils toujours dans une composition partes extra partes ou bien faut-il penser également une métaphysique de la « mixtion » ? Les parties d’un objet ont-elles une existence plus « Fondamentale » que l’objet qu’elles composent ou bien le tout a-t-il au contraire une priorité ontologique sur ses parties ? Si un tout n’est rien de plus que ses parties matérielles, n’arrive-t-on pas à des paradoxes insolubles (paradoxe du bateau de Thésée, de l’amputation, etc.) ? Mais peut-on véritablement sortir du paradoxe en postulant une « forme » à côté de la « matière » comme le fait la tradition aristotélicienne ?

À l’époque contemporaine, ces questions ont connu un renouvellement considérable au début du XXème siècle à travers les travaux de Husserl et de Lesniewski. Ces développements (et notamment l’outil logique formalisé que représenta la méréologie classique) sont à l’origine du formidable essor des questions de composition et de mixtion ces trente dernières années, non seulement en métaphysique (question spéciale de la composition, approches méréologiques de l’hylémorphisme, question du monisme, théorie des parties temporelles), mais aussi en philosophie des sciences (questions de l’organisme biologique ou de la composition chimique), en philosophie de l’action et philosophie politique (question des actions collectives) ou même en éthique (composition des valeurs).

L’objectif de ce colloque, le second colloque international du Groupe d’Études en Métaphysique, est de réunir des métaphysiciens français et étrangers pour évaluer et discuter les avancées les plus récentes de la philosophie de la composition dans tous ces domaines.

Intervenants : Jean-Pascal Anfray, Sophie Berlioz, Guillaume Bucchioni, Muriel Cahen, Claudio Calosi, Alexandre Guay, Ghislain Guigon, Jean-Baptiste Guillon, Uriah Kriegel, Olivier Massin, Frédéric Nef, Jean-Baptiste Rauzy, Sébastien Richard, Claudine Tiercelin, Achille Varzi.