Seuils de la modernité des sciences : épreuves historiographiques ou tournant narratif ?