Rythmes, problèmes, traces. Le Moyen Âge comme articulation des mondes et régime documentaire