Paul Farmer Chaire internationale (2001-2002)

Biographie

  • fr

Harvard Medical School de Boston (Etats Unis)
La violence structurelle et la matérialité du social (2001-2002)

Né le 26 octobre 1959 à North Adams (Massachusetts)

Paul Farmer est Professeur d'Anthropologie Médicale et co-directeur du programme sur les Maladies Infectieuses et le Changement Social, Département de Médecine Sociale, Harvard Medical School.
Il est aussi Directeur Médical à la Clinique Bon Sauveur, Cange, Haïti, et co-directeur de la Division de Médecine sociale et des Inégalités de Santé au Brigham and Women's Hospital de Boston. Il a été par deux fois professeur invité à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.
Paul Farmer a obtenu son Bachelor of Arts à Duke University et son Ph D (Anthropologie) à Harvard University en 1990. Avant même d'avoir terminé ses études, Paul Farmer a mené un travail de terrain en anthropologie médicale à Haïti et est reconnu pour ses recherches et ses écrits sur le peuple et la culture de ce pays.

Le premier ouvrage de Farmer, AIDS and Accusation : Haiti and the Geography of Blame (1992), est une étude ethnographique sur l'arrivée du SIDA dans un petit village à Haïti qui donne également une vision détaillée sur le processus de lier étroitement le HIV avec les inégalités sociales. L'introduction de la traduction française Sida en Haïti : La victime accusée, rédigée par Françoise Héritier du Collège de France, notait que le livre, dans la lignée de pensée de Marcel Mauss, considérait le Sida comme un fait social total.
AIDS and Accusation a été récompensé de la Wellcome Medal du Royal Anthropological Institute de Grande-Bretagne et d'Irlande et a servi de modèle pour une nouvelle génération de textes dans le domaine de l'anthropologie médicale.
The Uses of Haiti (1994) examine en profondeur l'impact du racisme sur le sort de la première république d'Amérique latine et pose des questions sur le rôle de bouc émissaire qu'a joué Haïti à travers les deux dernières décennies.
L'ouvrage, Women, Poverty and AIDS (1996), qui a remporté plusieurs prix, étudie comment pauvreté et sexe sont, ensemble, les causes de déclenchement de l'épidémie auprès de ceux qui n'ont pas le pouvoir.
Infections and Inequalities (1999) pose la question des conséquences des inégalités sociales dans le domaine de la pathologie. Un compte rendu dans Medical Anthropology conclut que ce livre est un tour de force qui dépasse l'audience traditionnelle et présente un argument fort de l'importance de l'anthropologie en confrontant pauvreté et épidémie.
Le livre suivant du Professeur P. Farmer, Pathologies of Power, présente les droits de l'homme et montre comment ces droits sont minés par les tendances actuelles pratiquées dans la distribution du pouvoir dans le monde moderne.

Parmi ses nombreuses distinctions, le professeur P. Farmer a eu le MacArthur Fellowship et le prix Margaret Mead de l'Association Américaine d'Anthropologie. Ses travaux ont largement contribué à la prise de conscience des relations entre la maladie et le traitement des soins de santé. Pendant les 18 dernières années, le professeur Farmer a continué de consacrer une partie importante de son temps à des activités bénévoles en collaboration avec Partners In Health, une association caritative publique dont il a été le membre fondateur. Il a aussi un rôle actif dans une organisation associée, Zanmi Lasanté-Paris, ayant pour vocation d'apporter un soutien à l'hôpital qu'il dirige à Haïti.