Biographie

Né à Tulle en 1952, Philippe Manoury jouit non seulement d’une reconnaissance incontestée en tant que compositeur mais est aussi considéré comme l’un des pionniers dans la recherche et le développement de la musique avec électronique en temps réel. Malgré sa formation complète de pianiste et de compositeur (il étudie à l’École normale de Musique et au CNSMDP, avec Max Deutsch – élève de Schönberg, Gérard Condé, Michel Philippot et Ivo Malec), il se dit autodidacte. Ainsi, c’est parallèlement à ses études musicales qu’il fait ses premiers essais sur le terrain de la composition et participe dès l’âge de 19 ans aux principaux festivals et concerts de musique contemporaine. La création de son œuvre pour piano Cryptophonos par Claude Helffer le fera connaître au public en 1974.

Son intérêt pour la musique électronique le conduit à l’Ircam, après deux années d’activités d’enseignement au Brésil : à partir de 1981, il y participe activement au développement de MAX-MSP, un langage informatique pour électronique interactive en temps réel avec le mathématicien Miller Puckette.


Dans le cadre de différentes fonctions artistiques et pédagogiques, il dirige le département « pédagogique » de l’Ensemble Intercontemporain (1983-1987), enseigne la composition au CNSMD de Lyon (1987-1997), dirige l’Académie de composition du Festival d’Aix-en-Provence (1998-2000), est nommé compositeur en résidence à l’Orchestre de Paris (1995-2011), ainsi qu’à la Scène nationale d’Orléans (2001-2003). Il est professeur émérite de l’Université de Californie (San Diego) où il enseigna la composition entre 2004 et 2012. En 2013, il s’installe à Strasbourg où il est nommé professeur de composition à l’Académie Supérieure de Musique de la Haute École des Arts du Rhin. À partir de 2015, il fonde sa propre académie de composition dans le cadre du festival Musica à Strasbourg.

En plus d’œuvres pour orchestre à grand format comme Echo-Daimónon pour piano, orchestre et électronique (2012) et In situ pour ensemble et orchestre (Donaueschingen 2013, Prix de l’Orchestre Symphonique de la SWR), ou Ring pour orchestre spatialisé, les créations des dernières années incluent quatuors à cordes, œuvres pour instruments solistes avec ou sans électronique.

Actuellement, Philippe Manoury travaille sur la Trilogie Köln, un vaste tryptique pour orchestre spatialisé (créations à la Philharmonie de Cologne en 2016, 2017 et 2018) ainsi que sur Kein Licht, une œuvre lyrique et théâtrale en collaboration avec le metteur en scène Nicolas Stemann (création à la Rurh Trienale et à l’Opéra Comique en 2017) ainsi que sur deux concertos (pour clarinette et pour flûte).

Les œuvres de Philippe Manoury ont été interprétées par des orchestres aussi prestigieux que le Chicago Symphony Orchestra, le Cleveland Orchestra, l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam ou l’Orchestre de Paris et dirigés par des chefs tels que Pierre Boulez, Esa-Pekka Salonen, Peter Eötvös ou François-Xavier Roth.


Philippe Manoury s’est vu décerner de nombreux prix, entre autres le Prix de la Ville de Paris et de la SACEM, et a été récompensé aux Victoires de la Musique Classique 2012 dans la catégorie Compositeur de l'Année. Son opéra K…, créé à Paris en 2001, a obtenu le Grand Prix de la Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques, le Grand prix de la Critique musicale et le Prix de Composition musicale de la Fondation Prince Pierre de Monaco. En 2014, il a été nommé Officier des Arts et des Lettres. Depuis 2015, il est membre de l’Académie des Arts de Berlin.

Les œuvres de Philippe Manoury sont éditées par les Éditions Durand-Salabert_Eschig.