Alfred Sauvy

Démographie sociale : la vie des populations

(1959 - 1969)

Né le 31 octobre 1898 à Villeneuve de la Raho de parents viticulteurs (Pyrénées Orientales). Catalan.
Famille de 7 enfants dont 2 survivants. Père Louis Sauvy tué le 9 août 1918 à Montdidier ; frère Pierre
tué à Mers el-Kébir en 1940 ; mère Jeanne Tisseyre. Décédé le 30 octobre 1990

Marié en avril 1932 à Marthe Lamberet. Une fille Anne (5 mars 1934) ; deux petites filles Corine et Marion Bastien.

L'origine de l'expression " Tiers monde " par Alfred Sauvy :
En 1951, j'ai dans une revue brésilienne, parlé de trois mondes, sans employer toutefois l'expression "Tiers Monde".
Cette expression, je l'ai créée et employée pour la première fois par écrit dans l'hebdomadaire français "l'Observateur"
du 14 août 1952. L'article se terminait ainsi : "car enfin, ce Tiers Monde ignoré, exploité, méprisé comme le Tiers Etat, veut lui aussi, être quelque chose". Je transposais ainsi la fameuse phrase de Sieyes sur le Tiers Etat pendant la révolution française. Je n'ai pas ajouté (mais j'ai parfois dit, en boutade) que l'on pourrait assimiler le monde capitaliste à la noblesse et le monde communiste au clergé.

Hommage à Alfred Sauvy

Par Edmond Malinvaud, professeur au Collège de France
<télécharger l'hommage>  [26.0Ko]

Vie et carrière

Etudes secondaires à Perpignan et à Paris.
-1918, blessure de guerre.

Reçu à l'Ecole Polytechnique en 1920. De 1922 à 1937, statisticien à la Statistique Générale. De 1937 à 1945
directeur de l'Institut de Conjoncture.

De novembre 1938 à décembre 1939, chargé des questions économiques au Cabinet de M. Paul Reynaud ; de décembre 1939 à juin 1940, comité franco-britannique, auprès de Jean Monnet.

Pendant l'occupation : rédaction du «Bulletin rouge brique», feuille de libre information sur la situation
économique et politique, hors de toute censure, et Enquête générale sur le coût de l'occupation ennemie.

Nommé Secrétaire Général à la Famille et à la Population en avril 1945 par le Général de Gaulle, il préfère en
décembre 1945 se consacrer à la Recherche. Directeur de l'Institut National d'Etudes Démographiques de 1945 à 1962 et de la revue Population de 1946 à 1975.

De 1946 à 1981 délégué de la France aux Nations Unies, à la Commission de Statistique, puis à la Commission de la Population.

De 1947 à 1974 membre du Conseil Economique et Social.
Président de la Commission de la Conjoncture et du Plan de 1951 à 1972.

De 1940 à 1959 Professeur à l'Institut de Sciences Politiques.

De 1959 à 1969 Professeur au Collège de France à la chaire de Démographie sociale : la vie des populations. Professeur honoraire en 1969.

Président du Conseil scientifique de l'Institut National d'Etudes Démographiques.

Collabore au Monde en 1990

Titres divers et distinctions


Grand Officier de la Légion d'Honneur ;
Commandeur d'Académie, Commandeur de la Santé Publique ;
Commandeur de l'Ordre du Mérite de la République Italienne.
Médaille des services volontaires ; Prix Bourdin en 1937, Paul Pelliot en 1952, de l'Académie des Sciences en 1966, Paul Valéry (Fondation de France) en 1975, de la Vie Economique en 1979.
Docteur Honoris Causa des Universités de Genève, Bruxelles, Utrecht, Liège, Montréal, Païenne et Barcelone.


Membre de la Section des sciences morales et politiques de l'Académie Royale de Bruxelles, de l'Academia
Nazionale dei Lincei, de l'American Academy of Arts and Sciences Boston (Massachusetts), de l'Académie
de Philadelphie, etc...

Principaux ouvrages et articles


Ouvrages :

- Encyclopédie française. Collaboration au tome VII. L'espèce humaine (1935).

- Essai sur la conjoncture et la prévision économique. (1938).

- Pouvoir d'achat des ouvriers et des fonctionnaires entre les deux guerres. En collaboration avec Pierre Depoid(1940).

- Les statistiques et l'organisation professionnelles (1943).

- Statistiques industrielles obligatoires (1943).

- Conjoncture et prévision économiques, PUF (1943 à 1977).

- Richesse et population. Payot (1944).

- La population, ses lois, ses équilibres. PUF (1944 à 1984).

- Bien être et population. Editions Sociales Françaises (1945).

- Chances de l'Économie française. PUF (1946).

- Des Français pour la France. En collaboration avec le Professeur Robert Debré. Gallimard (1946).

- Le pouvoir et l'opinion. Payot (1949).

- L'Europe et sa population. Les Éditions Internationales (1953).

- L'opinion publique. PUF (1956 à 1977).

- Bureaux et bureaucratie. PUF (1956 à 1967).

- La nature sociale. Librairie Armand Colin (1957, 1960).

- Histoire des sciences de l'Encyclopédie de la Pléiade. Chapitre consacré à la démographie. Gallimard (1957).

- De Malthus à Mao-Tse-Toung. Denoèl (1958).

- La question algérienne. En collaboration. Éditions de Minuit (1958).

- La montée des jeunes. Calmann-Lévy (1959 et 1969).

- Le plan Sauvy. Calmann-Lévy (1960).

- Encyclopédie française. Collaboration au tome XX (1960).

- Le monde en devenir. L'évolution démographique (1960).

- Les limites de la vie humaine. Hachette (1961).

- La prévention des naissances. PUF (1962 à 1967).

- Population explosion/'Abundance of famine ? Éditions Alpha. Genève (1962).

- Rapport Sauvy sur le problème de l'économie et de la population en Wallonie. Éditions du Conseil Économique Wallon (1962).

- Théorie générale de la population : vol I. Économie et croissance ( 1954, 1963) ; vol II. La vie des populations (1956, 1966), PUF.

- Malthus et les deux Marx. Denoèl (1963, 1966).

- Histoire économique de la France entre les deux guerres. Arthème Fayard (vol 1, 1965, vol 2. 1967, vol 3. 1972,
vol 4. 1975), nouvelle édition des 4 vol. en 1984, Économica.

- Mythologie de notre temps. Payot (1965 et 1971).

- La France en marché. Société Européenne d'Éditions (1967).

- Les quatre roues de la fortune. Flammarion (1968).

- Le socialisme en liberté. Denoël (1970 et 1974).

- La révolte des jeunes. Calmann-Lévy (1970).

- De Paul Reynaud à Charles de Gaulle. Castermann (1972).

- Croissance zéro ? Calmann-Lévy (1973).

- Vers l'égalité devant l'enseignement, (en collaboration). Fondation Européenne de la Culture (1974).

- La fin des riches. Calmann-Lévy (1975).

- L'économie du diable. Calmann-Lévy (Édition de poche en 1977).

- Eléments de démographie. PUF (1977).

- Le coût et la valeur de la vie humaine. Hermann (1977).

- La vie économique pendant la guerre 1939-1945. Flammarion (1978).

- La tragédie du pouvoir. Calmann-Lévy (1978).


La France ridée (en collaboration). Le livre de poche. Librairie générale Française 1979.

- Le coq, l'autruche et le bouc... émissaire. Grasset (1979).

- Humour et politique. Calmann-Lévy (1979).

- La machine et le chômage. Dunod (1980).

- La vie en plus. Souvenirs. Calmann-Lévy (1981).

- Mondes en marche. Calmann-Lévy (1982).

- Le travail noir et l'économie de demain. Calmann-Lévy (1984).

- De la rumeur à l'histoire. Dunod (1985)

La terre et les hommes : le monde où il va, le monde d'où il vient. Economica (1990)

Environ 2 000 articles (économie, sociologie, démographie... ) dans divers quotidiens et périodiques et plus de 200 chroniques «Notes de lecture»  (ouvrages économiques) dans le Monde. Plus de 500 conférences sur divers sujets économiques et littéraires en France et à l'étranger.