Parution de 'La galerie des Glaces, Chef d'œuvre retrouvé' par Jacques Thuillier

  • fr
Galerie des glaces

«Chacun connaît la galerie des Glaces du château de Versailles, mais « jusqu'ici qui peut dire l'avoir vue ?
« Personne - rappelle Jacques Thuillier - et pour une bonne raison: elle était invisible ». Commencée en 1678, la galerie avait été longuement méditée par Louis XIV et son ministre Colbert, par Jules Hardouin-Mansart, l'architecte, et par Charles Le Brun,
le premier peintre du roi. Achevée en 1684, elle renfermait - outre son décor de marbre, de bronzes dorés et ses 357 miroirs -
un véritable chef-d'eeuvre: sa voûte peinte, à la gloire de la France et de Louis XIV. Elle allait constituer le cadre privilégié des grandes fêtes de la Cour. Mais la galerie n'a pas seulement connu fastes et lumières depuis le départ de la famille royale en 1789, elle survit au centre du palais, habitée par l'Histoire, respectée, visitée. Mais morte. Le chef-d'œuvre de Le Brun avait
en partie disparu, victime des outrages du temps et de restaurations abusives. Le faire revenir à sa splendeur était un défi... lancé en 2002, gagné en moins de cinq ans. Une restauration exemplaire vient de rendre à Versailles tout le souffle de son plus grand décor. Le miracle s'est produit.

Versailles 1678-1684: le palais de Louis XIV se dote de la plus importante des galeries (73 m de long, 10,50 m de large, couronnement de l'œuvre de Charles Le Brun. Versailles 2002-2007: la galerie des Glaces trouve en VINCI un mécène d'exception. Avant-après: pour la première fois, un dépliant permet de comparer la galerie d'hier, prestigieuse mais dégradée, et le chef-d'muvre retrouvé.»

 

La galerie des Glaces
Chef d’œuvre retrouvé
Jacques Thuillier
Paris, Découvertes Gallimard, 2007.