31 jan 2017
11:00 - 12:00
Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles
URL de la vidéo

Le christianisme se définit donc par sa capacité à capturer le récit par l’ordre normatif tout en l’animant du mouvement perpétuel de la glose créant les conditions d’un événement sans fin. Mais quelle est sa figura, cette « esquisse de fiction » qui façonne, invente, représente et feint tout à la fois la société ? On fait ici l’hypothèse que c’est le mystère eucharistique qui configure la société tout entière, ou qui en est, pour reprendre la terminologie de Hans Blumenberg, la métaphore rectrice. Mais l’eucharistie en tant que la réforme grégorienne l’a transformée, dès lors que l’Église prend le tournant du réalisme eucharistique de la transsubstantiation. On rappelle ici les grandes étapes historiques, le coût théorique et la portée politique d’une telle décision, qui va à l’encontre de la théorie augustinienne du signe. Le coup de force de la présence réelle a des conséquences sur l’architecture de l’édifice ecclésial comme de l’institution ecclésiale. Mais elle est aussi difficile à croire : voici pourquoi le cours s’achève sur l’évocation des incroyants de la présence réelle, rétifs à cette orthodoxie de l’invraisemblable, tels que des cas fameux documentés par les sources judiciaires les révèlent.

Sommaire

  • Le premier homme, Dieu « le fabrique muettement avec de la terre, puis dans la sombre foulée, toujours taciturne, Il fabrique aussi avec de la terre tous les autres animaux » (Pierre Michon, « Trois noms de bêtes pour W.B. », dans Trois cailloux pour Walter Benjamin)
  • Adam dit le nom des
  • La petitesse de l’homme face au bloc de silence des « idoles d’or aux yeux de guêpes, campées aux portes des ténèbres et dont nul n’ose affronter le regard perdu » (Georges Duby) : première apparition de Bernard d’Angers à Conques
  • De quelle nature est le dominium d’Adam sur les êtres vivants ? Faisait-on de la politique dans le jardin d’Éden ?
  • Après la Chute, le pouvoir faute de mieux, en attendant mieux
  • Mais la civitas terreni est une cité malgré tout : trajectoire de l’augustinisme politique
  • Un contrefactuel philosophico-politique : que se serait-il passé si Adam et Ève n’avaient pas péché ? (Irène Rosier-Catach et Gianluca Briguglia dir., Adam, la nature humaine, avant et après. Épistémologie de la chute, Paris, 2016)
  • De Thomas d’Aquin à John Locke en passant par Marsile de Padoue : l’homme était un animal politique avant la Chute
  • Le Journal d’Adam de Mark Twain (1893) et la « tendance anti-tragique » de la Bible (Emanuele Coccia)
  • Le procès de l’humanité par Dieu, le procès de Dieu par l’humanité
  • Retour sur le cours précédent : un récit capturé par l’ordre normatif et l’événement sans fin de la glose
  • Dicordantia et dissonantia : la complicité cognitive de la théologie et du droit au XIIsiècle dans la construction de la vérité (Alain Boureau, « Droit et théologie au XIIIsiècle », Annales ESC, 1992)
  • Généalogie chrétienne de la persona et construction juridique de la personne comme fiction véridique : résumé
  • La politique-fiction produit-elle des « avertissements » ? Remarques sur la réactualisation brutale de 1984
  • Quand Antonio Gramsci lit Machiavel : Prince, Parti, « Ministère de la Vérité » (Orwell)
  • Pourquoi quatre évangiles ? L’étonnement méthodologique d’Étienne Nodet (Histoire de Jésus ? Nécessité et limites d’une enquête, Paris, 2004)
  • Des récits divergents qui trouvent leur point de convergence dans l’accomplissement d’un rituel : le mystère eucharistique
  • Chant, sacramentalité, envoi : Dieu donne aux hommes la puissance d’une parole qui les dépasse
  • Une hypothèse : la société eucharistique
  • C’est une figura, donc une « esquisse de fiction », qui façonne, invente, représente et feint la société
  • C’est une métaphore au sens de Hans Blumenberg, donc d’une certaine manière une préfiguration : devance notre capacité de conceptualisation, elle se porte au devant de la lisibilité du monde
  • Au départ, un acte de mémoire : « vous ferez cela en mémoire de moi »
  • Ambroise de Milan, De sacramentis : ne confondez pas ce que vous voyez avec ce que vous croyez
  • Augustin (Sermo, 272) : « On appelle cela des sacrements, mes frères, parce que ce que l’on voit en eux n’est pas ce que l’on comprend intellectuellement. Ce que l’on voit a une apparence corporelle (speciem corporalem), ce que l’on comprend intellectuellement a un effet spirituel (fructum spiritualem) »
  • La fonction cognitive du signe qui fait venir quelque chose à la connaissance en s’offrant aux sens (Irène Rosier-Catach La parole efficace. Signe, rituel, sacré, Paris, 2004)
  • Conception symbolique du sacrement, proximité du rituel
  • Lorsque Béranger de Tours, défendant dans la stricte tradition augustinienne la conversio intelligibilis, se trouve en porte-à-faux
  • La coupure grégorienne et le coup de force de la présence réelle. C’est une réforme ? Non, c’est une révolution
  • Prendre la mesure de la portée politique du réalisme eucharistique (Jérôme Baschet, La civilisation féodale, Paris, 2004
  • L’élévation de l’hostie, substitut à la communion : une manducatio per visum, une « manducation par la vue »
  • Ses conséquences monumentales : l’architecture comme un système « qui rend visible, en un point donné de l’espace, la présence réelle du Christ » (Roland Recht, le Croire et le voir)
  • Ses conséquences spatiales : polarisation des lieux consacrés, prise de possession de l’espace par les itinéraires (Corpus christi, de la fête-Dieu à la fête-roi)
  • Ses conséquences sociales et politiques : ecclesia et dominium chez Alain Guerreau, ou comment faire son deuil de la théorie englobante du tout féodal ?
  • Pourtant, il n’y a pas de Big Brother médiéval : comprendre ce que la métaphore laisse échapper, ce qu’elle autorise de doutes et de contre-conduites
  • Pour Domenico Scandella, dit Menocchio « Je ne vois là rien d’autre qu’un morceau de pâte, comment se fait-il que cela puisse être notre Seigneur Dieu ? » (Carlo Ginzburg, Le fromage et les vers)
  • Pourtant, « la messe est une invention du Saint-Esprit, comme l’adoration de l’hostie, afin que les hommes ne soient pas comme des bêtes »
  • Anthropologie de l’homme et orthodoxie de l’invraisemblance
  • La faiblesse de croire d’Aude Fauré, interrogé par l’inquisiteur Jacques Fournier en juillet 1318 : « Quand je suis à l’église, avoue-t-elle à l’Inquisiteur, et qu’on élève le corps du Christ, je ne puis ni
 le prier ni le regarder, et quand je pense à le regarder, il me vient une espèce d’anbegament [empêchement] devant les yeux » (Jean-Pierre Albert, « Qui croit à la transsubstantiation ? », L’Homme, 2005)
  • Dans les pas de Bernard d’Angers, qui se dirige vers Sainte-Foy de Conques : le Liber miraculorum comme récit d’une conversion, à l’envers de la conversio intelligibilis
  • Les jokes d’une petite fille farceuse : « Les habitants de Conques, comprenant les choses en rustiques, les appellent les joca de Sainte Foy »
  • « Si la nouveauté extraordinaire de ces miracles vous inquiète, je vous demande une chose, avant tout, mes frères : quand je serai revenu de Conques, allez-y, non pas tant pour prier que pour observer, afin de ne pas juger faux de manière catégorique quelque chose que vous ne connaissez pas. De fait, vous proclamerez de vous-même sa vérité une fois que vous en aurez fait l’expérience »

Cycle associé