du
 → 

Docteur d’État, directeur d’études à l’EPHE, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, Jean-Noël Robert a d’abord étudié l’histoire de la pensée bouddhique au Japon. Ses travaux ont surtout concerné les doctrines de l’école Tendai, fondée sur le Sutra du Lotus, dont il a traduit la version chinoise, les débats doctrinaux et l’histoire de l’assimilation de la pensée bouddhique au Japon à travers la poésie classique et l’évolution linguistique. Dans le prolongement de cette enquête langagière sino-japonaise, il étudie cette année l’une des œuvres non encore traduites du grand romancier Ihara Saikaku (XVIIe siècle) sous l’éclairage croisé du Roman du Genji et de l’influence bouddhique, particulièrement sensible dans ce livre.

Programme