19 Mar 2013
16:30 - 17:30
Amphithéâtre Marguerite de Navarre, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles
URL de la vidéo

Le Cahier 9 dicté par Proust en 1909 comporte une addition importante sur le judaïsme et la question juive. Les succès mondains et sociaux de Swann sont attribués à sa mère, qui n’existe plus dans le roman. L’écrivain développe une analyse détaillée des juifs dans la société française (RTP, I, 1099-1100). Présentant le judaïsme comme une condition même de l’ascension sociale de Mme Swann, il soutient que les juifs sont capables de sortir de leur milieu professionnel, qui ne représente pour eux qu’une étape dans leur progression sociale. C’est une thèse très répandue à la fin du XIXe siècle, tant chez les philosémites que chez les antisémites. Dans le même brouillon, Proust oppose la mobilité juive à la « cécité mentale » de la bourgeoisie française, incapable de transgresser les limites de son milieu.

C’est un vrai roman social juif avec une conception de la promotion sociale, de la conquête du monde par une alliance de la nouvelle bourgeoisie juive libérale et de la vieille aristocratie, ignorant la petite bourgeoisie catholique traditionnelle et fermée. Cette théorie de l’assimilation et de l’ascension sociale est fondée sur l’idée d’une supériorité juive dans le monde moderne, parce qu’ils sont plus mobiles et sans conscience de classe. On retrouve là une idée de la fin du XIXe siècle sur la meilleure adaptation des juifs au monde moderne depuis la Révolution française. Elle est conforme au Coup d’œil sur l’histoire du peuple juif de James Darmesteter, publié en 1880. Il faudrait penser aussi à Anatole Leroy-Beaulieu, auteur de l’Israël chez les nations (1883), qui, au contraire, mettait en garde contre la thèse de la meilleure adaptation des juifs au monde moderne en la considérant comme un ferment de l’antisémitisme. La même idée se trouve aussi chez Bernard Lazare.

Décrivant la mobilité sociale de la mère de Swann, Proust recourt à toutes les sciences disponibles comme la biologie, la physique et la mécanique. Quant à l’expression « fraîchement débarqué d’Orient », le mot Orient désigne souvent chez lui précisément le Moyen-Orient ou le Proche-Orient, et non pas l’Est comme l’Allemagne, la Russie ou l’Alsace d’où vient sa famille. Cela voudrait dire que Mme Swann mère est plutôt d’origine sépharade et non pas ashkénaze. Mais on pourrait dire a contrario qu’il y a tout un usage qui identifie « oriental » et « hébraïque », y compris chez Proust lorsqu’il décrit Nissim Bernard dans Sodome et Gomorrhe (RTP, III, 239).

Cycle associé