« Ceux qui tiennent le gouvernail d’un navire ont l’habitude de resserrer dans une page les conditions des mers, la distance des ports et du littoral, dans le but de prévoir et comprendre la traversée qu’il faut encore soutenir. Je ferai donc la même chose pour les livres que je dois encore parfaire ». Tel était le propos d’Ange Politien dans ses Praelectiones. Notre voyage sera encore long et le port incertain. Je réunis dans ces pages mes notes de voyage en espérant nous retrouver tous au festin du savoir, à l’heure convenue, après tant de batailles, de tempêtes et d’aventures (Novellino, XIX).

Peinture de Francesco di Giorgio Martini (attributed) : Architectural Veduta
Architectural Veduta, Francesco di Giorgio Martini (attributed)

Sommaire

  • La crise de l'ordinaire
  • Comment sortir de la terreur
  • Livres de chevet
    • Marc Aurèle
    • Ovide
    • Dante
  • Les classiques, encore
  • Europe, notre mère, notre avenir