Les anticorps neutralisants à large spectre. Une réponse puissante et adaptée de l'hôte ?

La production d’anticorps par les lymphocytes B représente un mécanisme effecteur bien connu de l’immunité adaptative. Ces anticorps exercent de nombreuses fonctions effectrices qui contribuent à la phagocytose des agents infectieux extracellulaires et la destruction de cellules infectées. Certains d’entre eux neutralisent l’agent infectieux en bloquant la capacité de fixation aux cellules ou en inhibant la machinerie de fusion des membranes utilisées par des virus pour pénétrer au sein des cellules. Les anticorps sont d’autant plus efficaces que leur affinité est élevée. L’affinité est déterminée par la zone de contact des anticorps avec l’antigène dont la structure dépend de modifications génétiques somatiques ; les plus favorables – entraînant une augmentation de l’affinité pour l’antigène – sont sélectionnés au cours de la réponse immune. Fondée sur ces principes, a été mise en évidence l’existence d’anticorps neutralisants à large spectre capables de neutraliser des particules virales par reconnaissance du site de liaison ou d’autres régions d’importance fonctionnelle et conservées entre souches virales. Ces anticorps sont de haute affinité, ce qui implique que les lymphocytes B qui les produisent ont subi plusieurs cycles de mutations somatiques et de sélection, ce qui nécessite un temps long de l’ordre de deux à quatre ans. La stimulation répétée avec des virus différents (par exemple virus de la grippe expriment l’hémagglutinine H1 puis H3) est susceptible de générer de tels anticorps neutralisants de nombreuses souches virales. De tels anticorps ont été mis en évidence chez l’homme contre les virus de la grippe, le VIH, des virus respiratoires, les arbovirus, le cytomégalovirus et bien d’autres. L’intérêt pratique de ces anticorps consiste en leur utilisation possible en sérothérapie, comme actuellement testé pour l’infection par le VIH ou comme base d’identification d’antigènes utiles en vaccination (efforts de recherche actuels concernant les virus de la grippe : vers un vaccin universel ?, ou les arbovirus (zika, dengue…)).