Mémoire et affect dépendent de cellules souches chez l’adulte