Pôle Extrême-Orient

Dans le cadre des travaux de réaménagement du site Cardinal Lemoine qui accueillera l'Institut des civilisations en 2019, les bibliothèques du Pôle Extrême-Orient, appelées à rejoindre ce grand centre de recherche, procèdent à d'importantes opérations de traitement documentaire.

Les bibliothèques sont donc contraintes de limiter l’ouverture au public à 2 jours par semaine, le jeudi et vendredi, aux horaires habituels.

Les bibliothèques maintiendront ces horaires d'ouverture partielle (sauf études coréennes) jusqu'à la fermeture temporaire :

  • à partir du 28 juin, pour les études chinoises, japonaises et tibétaines
  • à partir du 24 mai, pour les études indiennes

NB : La bibliothèque d'études coréennes est fermée au public et accessible sur rendez-vous jusqu'au 28 juin.

 

Plus d'informations sur l'Institut des civilisations

Les bibliothèques du Pôle Extrême-Orient sont ouvertes sur le site de la Belle Gabrielle depuis le 14 novembre 2016.
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi, de 10h à 18h, sur présentation de la carte de lecteur.

Nouvelle adresse de la salle de lecture :

Collège de France – Site de la Belle Gabrielle
49bis Avenue de la Belle Gabrielle
75012 Paris
Accès : RER A, station Nogent-sur-Marne

Présentation

 Les bibliothèques d’Extrême-Orient conservent des fonds importants, pour une bonne part uniques en France, mis au service des chercheurs et étudiants avancés travaillant sur la Chine, le Japon, l’Inde et le Tibet anciens ainsi que la Corée ancienne et moderne. La gestion et la salle de lecture sont communes mais chaque collection est placée sous la responsabilité d’un institut spécialisé : l’Institut des Hautes Études Chinoises (IHEC), l’Institut des Hautes Études Japonaises (IHEJ), l’Institut d'Études Indiennes (IEI), l’Institut d'Études Tibétaines (IET) et l’Institut d'Études Coréennes (IEC). Les fonds résultent de l’addition des bibliothèques des professeurs du Collège de France, des livres réunis par les instituts orientalistes de la Sorbonne avant leur transfert au Collège de France en 1972, de dons multiples (professeurs, fondations françaises et étrangères…), de transferts (ancien Centre d’Études Chinoises de Pékin rapatrié en France après 1950), d’ouvrages acquis par les équipes CNRS hébergées, et d’achats massifs faits sur crédits annuels Collège de France depuis 1973. 

Le catalogue chinois recense le plus grand nombre de titres (plus de 250 000 volumes), incluant en particulier des ouvrages rares (shanben, catalogue publié), la meilleure collection européenne de monographies locales (difangzhi) et un riche fonds de collectanea (congshu, catalogue publié).

La collection japonaise, un peu moins importante en volume, comporte elle aussi de nombreuses collections sur les religions, la littérature et l’anthropologie, de même que les fonds coréen et tibétain.

Le fonds indien est consacré principalement à la littérature en sanskrit et en langues indo-aryennes, à l’histoire et à l’archéologie. L’IEI possède en outre une cartothèque et une photothèque informatisées couvrant l’ensemble du sous-continent.