En deçà des normes graphiques : évaluer la « liberté » du copiste