Jardins, paysage et génie naturel

Tout au long de son évolution architecturale et stylistique, le jardin n’a cessé de refléter une vision du monde en s’approchant d’un idéal de vie. À l’origine espace enclos, le jardin change d’échelle au XXe siècle, mû par la conscience d’une finitude écologique : il devient planétaire.

Pour préserver cet espace soumis aux lois du marché et de la croissance à tout prix, le jardinier doit se mettre à l’écoute du génie naturel : imaginer, réaliser et entretenir le jardin dans son aspect dynamique, en respectant le développement des espèces et leurs migrations.