Redéfinir la latence et la chronicité des infections virales