Présentation

[Vinciane Pirenne-Delforge]

Dans un célèbre passage des Histoires (VIII, 144), Hérodote définit « ce qui est grec » (τὸ Ἑλληνικόν) en juxtaposant le sang, la langue, les sanctuaires communs des dieux et les sacrifices, les mœurs et les coutumes similaires. Un tel discours, placé dans la bouche des Athéniens en guerre contre les Perses, atteste que la vie religieuse était conçue comme une composante de l’identité grecque et se déclinait à plusieurs niveaux, allant des fêtes panhelléniques jusqu’aux plus humbles offrandes familiales, en passant par les actes posés par les cités elles-mêmes afin de se concilier la bienveillance des dieux.

Cet ensemble foisonnant de pratiques et de représentations articulées au sein des différentes communautés du monde grec antique est au centre du projet de la chaire animée par Vinciane Pirenne-Delforge et se décline en plusieurs axes :

  • la représentation du divin et le fonctionnement du polythéisme (diverses collaborations avec Gabriella Pironti, Directrice d’étude à l’EPHE, et avec l’équipe Thiasos de l’Université de Liège : Stefano CanevaHélène Collard, chercheurs post-doctoraux du F.R.S.-FNRS)
  • des dieux et des bêtes : le choix des animaux sacrificiels en question (recherches doctorales de Zoé Pitz à l’Université de Liège, équipe Thiasos)
  • les normes rituelles épigraphiques (projet Collection of Greek Ritual Norms, en collaboration avec Jan-Mathieu Carbon et Saskia Peels)