28 mai 2013
14:30 - 15:30
Salle 2, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles

La vision qui prédomine actuellement, en réaction consciente ou inconsciente au mot-clé non historique du « vandalisme », conçoit l’existence d’un centre culturel et scientifique à la cour vandale au plus tard à partir du règne de Thrasamund (496-523 apr. J.-C.), parfois même depuis Hunéric. En digne continuateur et héritier de l’Empire romain, le roi aurait joué un rôle de mécène, comme tout souverain de l’Antiquité tardive. On a mis l’accent sur les sources qui attestent une autre version des faits. Elles témoignent, certes, de cercles littéraires à Carthage, mais aussi que ceux-ci ne touchaient que de très loin l’élite vandale et le roi. Cette situation n’évolua que sous Hildéric (423-430 apr. J.-C.).