24 fév 2023
11:00 - 12:00
Amphithéâtre Guillaume Budé, Site Marcelin Berthelot
En libre accès, dans la limite des places disponibles

Intervenant(s)

Ximena Fuentes, vice-ministre des relations extérieures, Chili, et professeure à l’université du Chili

Résumé

La conduite des relations extérieures d’un État comprend la gestion des ressources naturelles transfrontières, et parmi celles-ci les fleuves internationaux et les nappes d’eau souterraines. La promotion du respect du droit permet à des États riverains de rechercher stabilité et coopération dans la gestion de ces ressources partagées. Le recours à des mécanismes judiciaires peut apporter une contribution à la recherche d’une telle stabilité. L’affaire du fleuve Silala, qui a opposé le Chili à la Bolivie, sera plus particulièrement analysée.

Ximena Fuentes

Ximena Fuentes

Vice-Minister of Foreign Affairs of the Republic of Chile.
Former National Director of Boundaries of the Government of Chile. Associate Professor of International Law at the University of Chile. Agent in the case concerning the Status and Use of the Waters of the Silala (Chile v. Bolivia) before the ICJ.

First Degree in Law from the University of Chile and D.Phil from the University of Oxford.
She was a legal adviser of Chile before the ICJ in the Peru v. Chile Maritime Dispute case and in the Bolivia v. Chile case regarding an obligation to negotiate access to the Pacific Ocean.