Biographie

Né à Wismar (Allemagne) en 1927, Harald Weinrich poursuit des études de philologie romane, de philologie classique et de philosophie aux universités de Münster, de Fribourg-en-Brisgau, de Toulouse et de Madrid.

Reçu docteur à Münster en 1953 avec une thèse sur l'Ingenium de Don Quichotte, il passe son habilitation en 1959 à Münster après plusieurs années d'assistanat à Marburg et à Münster.

Nommé professeur titulaire de philologie romane à l'université de Kiel, il se voit par la suite appelé à Cologne où il occupe la chaire de Philologie romane de 1965 à 1968. En 1968, il rejoint la nouvelle université de Bielefeld dont il avait été le cofondateur ; il doit y occuper une chaire de Linguistique tout en assumant, de 1972-1974, la direction du Centre de recherche interdisciplinaire (ZIF) qu'il y a créé.

De 1978 à 1992, il occupe à l'université de Munich une chaire d'allemand langue étrangère.

En qualité de professeur invité, Harald Weinrich a enseigné aux États-Unis dans les universités du Michigan (1963-1964) et de Princeton (1977) ainsi qu'en Italie, à la Scuola Normale Superiore de Pise, sur la chaire Galilée (1992-1993). Fellow au Wissenschaftskolleg de Berlin en 1987-1988, il est appelé l'année suivante à occuper au Collège de France la chaire Européenne qui vient d'y être créée. Il est ensuite Professeur titulaire au Collège de France de la chaire Langues et littératures romanes de 1992 à 1998.

Harald Weinrich est membre des académies scientifiques de Darmstadt, de Düsseldorf et de Göttingen, de l'Accademia della Crusca de Florence et de l'Academia Europaea.

En dehors du monde universitaire, il est membre de l'Académie des beaux-arts de Munich et du PEN-Club allemand.

Il a obtenu plusieurs prix littéraires, en particulier le prix Sigmund Freud, le prix Konrad Duden, le prix Karl Vossler et le Hansischer Goethe-Preis.

Il est docteur honoris causa des universités de Bielefeld, de Heidelberg et d'Augsbourg.

Harald Weinrich est décédé le 26 février 2022.

Bibliographie

Sont disponibles en français :

  • Le Temps, Paris, Le Seuil, 1973.
  • Grammaire textuelle du français, Paris, Éditions Didier, 1989.
  • Conscience linguistique et lectures littéraires, Paris, Maison des Sciences de l'Homme, 1989.
  • La mémoire linguistique de l'Europe, leçon inaugurale de la chaire européenne au Collège de France, 1990.
  • Langues et littératures romanes, leçon inaugurale au Collège de France, 1993.
  • Langues et littératures romanes, leçon terminale au Collège de France, 1998.
  • Léthé. Art et critique de l'oubli, Paris, Fayard, 1999.

Outre plusieurs autres livres de linguistique et de littérature en allemand, la liste de ses publications comprend de nombreux articles dans diverses revues scientifiques nationales et internationales.