Vers une biologie intégrative des lymphocytes T et des cellules dendritiques